La différence entre location saisonnière et location longue durée

Notre conseiller nous explique La différence entre location saisonnière et location longue durée

Sommaire de l’article

Partager c'est aimer!

Vous hésitez entre la location saisonnière et la location longue durée ? Les deux ont des avantages et des inconvénients ! Alors que la première vous permet d’obtenir un revenu plus élevé, le second vous assure un rendement stable tout au long de l’année. La gestion d’un logement en location de longue ou courte durée va aussi être différente. Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques caractéristiques sur ces deux types de location !

Clé pour la location saisonnière

La location saisonnière

Aussi connue sous le nom de location de courte durée, elle permet de profiter de la variation de la demande selon la saisonnalité pour faire varier ses prix. Par conséquent, en haute saison vous allez louer pour plus cher tandis qu’en basse saison vous baisserez vos prix pour pouvoir continuer de louer autant.

En changeant le prix à la nuitée, vous allez faire concurrence aux autres logements en location ainsi que répondre à la demande de la part des voyageurs. Si vous êtes situé dans une zone géographique à forte saisonnalité, vous pourrez encore plus faire varier vos tarifs. Le but est de réussir à avoir un taux d’occupation stable tout en générant le revenu le plus élevé possible !

La réglementation de la location saisonnière

La location de courte durée ou saisonnière doit tout d’abord être temporaire. Vous ne pouvez pas louer à la même personne continuellement même avec plusieurs baux d’affilés. S’il s’agit de votre résidence principale, la durée maximale de location est de 4 mois au total dans l’année. Pour la location d’un logement dédié à cette activité, vous devrez le déclarer comme un meublé de tourisme.

De plus, votre logement doit forcément être meublé ! Il doit contenir tout le nécessaire pour un séjour classique : literie, cuisine équipée, luminaires, chaises, table, armoire etc. L’objectif est que les locataires n’aient qu’à amener leurs effets personnels.

N’oubliez pas que les revenus que vous générez sont imposables et selon le montant gagné chaque année, vous devrez avoir un statut particulier. En dessous de 72 600 € HT, vous pouvez choisir entre le régime réel ou le régime micro-BIC, c’est-à-dire de micro entreprise. Dans ce second cas, vous bénéficierez d’un abattement forfaitaire de 50%. Au-dessus de 72 600 € HT, vous devrez obligatoirement adopter le régime au réel. Il vous permet de déduire vos frais et charges directement de votre chiffre d’affaires.

Dans le cas de la location saisonnière, toutes les taxes sont à votre charge : foncière, habitation et celle sur les ordures ménagères.

Pour en savoir plus sur la fiscalité de la location saisonnière, notamment comment déclarer vos revenus, vous pouvez consulter notre article dédié à ce sujet !

La gestion d’un logement en location saisonnière

Une location saisonnière se doit d’être propre à chaque fois qu’un nouveau locataire y séjourne. Il faut également que quelqu’un s’occupe de l’administration sur les plateformes de réservation en ligne, comme Airbnb et Booking par exemple. Vous devrez aussi trouver une technique pour faire la promotion de votre location.

Vous pouvez faire tout cela vous-même ou faire appel à une agence de conciergerie telle que All For Host ! Le ménage, l’accueil des voyageurs, la promotion de votre logement ou encore le calcul des tarifs peuvent nous être délégués pour que vous puissiez gagner du temps. Nous vous aiderons également à générer un revenu passif plus élevé et stable. 

Les avantages de la location saisonnière

  • Revenu passif plus élevé
  • Possibilité de récupérer son logement rapidement
  • Fonctionne avec une résidence principale

Les points négatifs de la location saisonnière

  • Gestion qui prend plus de temps
  • Coûts supplémentaires
  • Usure plus rapide
La location longue durée

La location longue durée

Avec la location de longue durée, vous pourrez proposer des baux plus longs à vos locataires. Si vous avez au préalable meublé votre logement, il sera de 1 an tandis que vide il sera de 3 ans. Durant toute cette période, vous recevrez chaque mois le même revenu. C’est donc une solution très stable qui vous garantit de payer vos charges.

Cependant, avec ce type de location, vous devrez bien faire attention à qui vous décidez de louer votre logement. Certains peuvent dégrader les lieux et vous ne vous en rendrez compte qu’à la fin de la location, d’où l’importance de demander une caution. Il est également possible de se retrouver face à des loyers impayés, notamment pendant la trêve hivernale.

La réglementation de la location longue durée

La location longue durée n’a pas de limite de temps. Elle est déterminée en amont et correspond à la durée du bail à faire signer par chaque partie. Généralement, un non meublé est loué pendant 3 ans et un meublé pendant 1 an, mais vous pouvez allonger ces délais. Il est également possible de les écourter grâce à un préavis qui permet de mettre fin au contrat plus tôt, et ce de la part des locataires, mais aussi du bailleur.

Plusieurs régimes sont applicables en location longue durée. Pour les meublés, le système est très similaire à la location saisonnière puisque la réglementation de cette dernière en découle directement. Quand vos recettes sont inférieures à 72 600 € HT, alors vous pouvez choisir entre le régime réel et le régime micro-BIC, tandis qu’au-dessus vous êtes directement soumis au réel.

Pour un logement non meublé, le montant qui vous oblige à passer au réel est de 15 000 € HT. Si vous êtes en dessous et que vous choisissez le régime micro-foncier, alors vous bénéficierez d’un abattement de 30%.

Par ailleurs, le locataire doit payer la taxe d’habitation et la taxe sur les ordures ménagères, mais la taxe foncière vous est attribuée.

La gestion d’un logement en location longue durée

Si vous décidez de faire de la location de longue durée, vous n’aurez principalement qu’à vous occuper des démarches administratives et juridiques. Vous devrez éditer un bail qui est un contrat spécifiant l’obligation pour les locataires de vous payer chaque mois durant une période donnée. Vous pouvez vous faire aider notamment par une agence immobilière qui servira d’intermédiaire entre vous et les locataires.

En revanche, en cas de dégâts d’usure dans votre logement, c’est à vous de vous en occuper ! Un appareil noté sur l’inventaire du logement ne fonctionne plus ? Vous devrez le remplacer. Il en va de même pour les incidents comme les fuites d’eau.

Les avantages de la location longue durée

  • Revenu passif stable
  • Coûts limités
  • Pas besoin de meubler son logement

Les points négatifs de la location longue durée

  • Impossibilité de récupérer son logement rapidement
  • Devoir se protéger des loyers impayés
  • Rendement plus faible

Vous avez décidé d’opter pour la location saisonnière ? Laissez-nous vous aider dans votre projet ! Consultez dès maintenant nos services ou bien contactez-nous pour que nous puissions discuter de vos besoins.

Partager c'est aimer!

All for host

All for host

La conciergerie AirBnb spécialisée dans la gestion d’appartement en location saisonnière.

Basés à Marseille, nous gérons un parc de 340 appartements et maisons situés dans toute la métropole et ses alentours allant d’Aix-en-Provence à La Ciotat, en passant par Cassis.

Obtenez une estimation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.